Association des Riverains de France PDF Imprimer Envoyer
Association Riverains de FranceL’association a été créée en 1979 par des riverains des rivières et cours d’eau de France soucieux de la préservation des écosystèmes aquatiques et des sites des vallées et zones humides.

Elle rassemble des associations, des sociétés et des syndicats de riverains dans les bassins hydrographiques, des usiniers et des adhérents individuels, personne physique ou morale assujettie aux impôts fonciers pour une ou des parcelles situées dans le lit mineur ou le lit majeur d’un cours d’eau. Est également riverain, la personne acquittant la taxe d’habitation pour un logement jouxtant immédiatement un cours d’eau, canal, lac ou plan d’eau dont il subit directement les influences.

Cette association a pour objet l’établissement d’un centre d’action destiné à faciliter les rapports des riverains entre eux, l’étude de leurs intérêts communs et la défense de leurs droits dans une gestion équilibrée de l’eau : la préservation des écosystèmes aquatiques et des sites des vallées et zones humides et la réalisation de travaux d’intérêt collectif ou d’entraide en suscitant la création d’associations.

Plus d'infos : www.riverainsdefrance.org

L’association a été créée en 1979 par des riverains des rivières et cours d’eau de France soucieux de la préservation des écosystèmes aquatiques et des sites des vallées et zones humides.

Elle rassemble des associations, des sociétés et des syndicats de riverains dans les bassins hydrographiques, des usiniers et des adhérents individuels, personne physique ou morale assujettie aux impôts fonciers pour une ou des parcelles situées dans le lit mineur ou le lit majeur d’un cours d’eau. Est également riverain, la personne acquittant la taxe d’habitation pour un logement jouxtant immédiatement un cours d’eau, canal, lac ou plan d’eau dont il subit directement les influences.

Cette association a pour objet l’établissement d’un centre d’action destiné à faciliter les rapports des riverains entre eux, l’étude de leurs intérêts communs et la défense de leurs droits dans une gestion équilibrée de l’eau : la préservation des écosystèmes aquatiques et des sites des vallées et zones humides et la réalisation de travaux d’intérêt collectif ou d’entraide en suscitant la création d’associations.