Introduction / Quai de Chavoire PDF Imprimer Envoyer


Cher visiteur internaute,


En premier lieu de quoi parle-t-on ici ?

D'un petit quai privé, étroit, ancien et délabré.

 

"Veyrier du Lac.

Aux portes d'Annecy, un marchepied cimenté en fort mauvais état menace de s'écrouler"

 

(Extrait de l'Essor 74 du 31 août 2000)


alt

(Photo Janvier 2011)


 CE QUAI EST INTERDIT AU PUBLIC DEPUIS DE LONGUES ANNEES.



Edifié en 1920 pour faciliter l'extraction des vignes par le Lac (un petit port à bateau, récemment rénové, servait aux vignerons à cet effet), il s'y terminait en impasse, avant d'être prolongé côté Annecy-le-Vieux (sur la propriété de l'Amandier). Mais il ne sera jamais fait jonction avec la promenade publique.

En revanche, malgré l'escarpement, il fût parfois utilisé de façon officieuse par les plus aventureux, puis par quelques promeneurs sans histoire, tolérés par les riverains.


Utilisé également un temps par quelques pêcheurs, ce lieu atypique servit peu à peu de lieu sauvage, également prisé de certains joggeurs.


 

Malheureusement, l'absence de contraintes entraina peu à peu une dérive des fréquentations, en dépit des efforts des autorités.

 

La proximité des établissements de nuit n'ont certes pas arrangé la situation, avec des "sorties nocturnes" régulières, et des personnes allant se soulager dans les jardins voire visiter les propriétés, ou encore "oubliant" leurs déchets ou pire les jetant au Lac étaient devenu légion.


Puis arriva ce qui devait advenir, la situation "craque" d'elle-même, un promeneur se casse une jambe sur un effondrement, un visiteur naturiste manque de se faire poignarder à l'arme blanche en plein après-midi etc.

Et encore, on ne s'apesantira pas ici sur le pire, les rixes et beuveries nocturnes, les atteintes aux moeurs, etc. (puisque la fermeture a résolu la situation).

On rappellera simplement que plusieurs riverains en étaient arrivés à l'issue extrême de devoir quitter leur domicile (témoignages à l'appui), face à l'impossibilité de sécuriser les lieux, malgré les meilleurs efforts des autorités (que nous remercions au passage pour leur engagement) dans ce contexte délicat.

> Lire la suite (La polémique)